Groupe électrogène stage 5

Stage V, également appelée « Étape 5 », est une norme qui a pour objectif de réduire les émissions polluantes des moteurs à combustible des groupes électrogènes. 

Depuis le 1er janvier 2020, la norme concerne toutes les puissances des groupes électrogènes. Tous les utilisateurs de ces appareils sont donc impliqués par cette nouvelle réglementation.

Qu’est-ce que la norme Stage V ?

Les nouvelles limites d’émissions de gaz et de particules polluantes adoptées par le Parlement européen en juillet 2016, connues sous le nom de STAGE V, viennent renforcer les restrictions sur les moteurs à combustion interne installés dans les engins mobiles non routiers, y compris les groupes électrogènes. 

La législation, qui est de plus en plus restrictive sur les émissions polluantes, limite considérablement les substances nocives dans les gaz d’échappement des moteurs qui fonctionnent avec des combustibles fossiles. Ces substances comprennent les oxydes d’azote, le monoxyde de carbone, les hydrocarbures, les particules et le contrôle du nombre de particules.

Ce règlement est valable pour pratiquement tous les équipements mobiles et industriels fonctionnant avec des moteurs à allumage par compression ou par étincelle dans des applications non stationnaires. Il convient de noter que les groupes électrogènes de secours installés à poste fixe ne relèvent pas du champ d’application de ce règlement.

Quelles solutions pour les moteurs de groupes électrogènes stage V ?

Les solutions techniques qui permettent de contenir les émissions des moteurs à combustion interne dans les limites établies par la réglementation du stage V concernent principalement les gaz d’échappement :

– Un catalyseur d’oxydation pour diesel : spécialement conçu pour réduire les émissions de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures et de particules, en convertissant les composants nocifs des gaz d’échappement en dioxyde de carbone et en eau.

– Un FAP (Filtre à Particules) : retient les particules polluantes présentes dans les gaz d’échappement. Elles vont alors former un dépôt, appelé suie, que le moteur brûlera lors de sa mise en route.

– Une vanne EGR : elle va permettre la réorientation d’une partie des gaz d’échappement afin de réduire leur teneur en oxyde d’azote. 

RÉFÉRENCE GER20C5R50C5R330C5
Puissance secours (kVA/kW) 18/14,4 45/36 300/240
Puissance production (kVA/kW) 20/16 50/40 330/264
Niveau sonore à 1 mètres (en dB) 62 67 67
Réservoir du RJ (en L) 153 390 1083
Longueur (en mm) 1850 2545 4332
Largeur (en mm) 901 1150 1361
Hauteur (en mm) 1355 1824 2431
Poids (en Kg) 875 1550 4850

© Gay Electricité. Site réalisé par azimut-reims.fr.

Haut